Des sources pour l'histoire
de la protection sociale
Spectacle, presse & médias
Charlotte Siney sous la direction de Patrick Eveno, Pascale Goetschel et Michel Dreyfus, en collaboration avec Elvina Fesneau, Eric Belouet, Sylvie Charlier.
Recherche
par catégories
Méthode par
focalisation
(Global>Détail)
Commencer
Moteur de
recherche
Méthode
assistée, par
mots-clés
Commencer

» Institutions de protection sociale » Presse » Mutuelle La Mayotte

Recherche
par catégorie #3
Présentation Fiche et inventaire > OK

Mutuelle La Mayotte

165, rue de Paris

95680 Montlignon

Tél. : 01 34 27 15 40

Fax : 01 34 27 15 44

Courriel : mlm@lamayotte.fr

Site Internet : en cours de construction

 

Accueil et consultation des archives possibles sur rendez-vous.

            La Mutuelle La Mayotte est spécialisée dans la gestion d'établissements sanitaires et médico-sociaux dans le domaine de l'enfance inadaptée. A l'origine, le centre de La Mayotte fut créé en 1949 pour prendre en charge un groupe d'enfants orphelins de guerre. Il fut installé dans une propriété réquisitionnée par le gouvernement de Vichy pour accueillir les œuvres du Maréchal. Cette propriété, constituée d’une maison de style alsacien et de 12 hectares de prairies et de vergers en bordure de la forêt de Montmorency, avait été achetée en 1922 par l'épouse du directeur du journal Le Petit Parisien, Mme Dupuy. Cette dernière en avait ensuite fait don aux ouvriers du journal pour créer une maison de retraite ; mais elle ne vit jamais le jour. A la Libération, le journal fut interdit pour fait de collaboration et la société du Petit Parisien dévolue à la Société nationale d'éditions de presse (SNEP), créée en mai 1946 pour gérer les biens des entreprises de presse et d’information. La propriété de La Mayotte fut alors léguée à la Société mutualiste de la presse parisienne, future Mutuelle nationale de la presse, du livre et de la communication écrite (MNPLC).[Très vite, l'établissement se reconvertit dans le handicap mental en créant plusieurs structures spécialisées : un Centre médico-pédagogique, puis un Institut thérapeutique éducatif et pédagogique (ITEP), en 1957, un hôpital de jour, en 1969 et un Service d'éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD), en 1974. S'y ajoutèrent plusieurs services décentralisés, tel un Centre médico-psycho-pédagogique (CMPP), en 1967, installé quelques temps plus tard à Eaubonne.

 

            En 2003, conformément aux directives européennes imposant aux mutuelles une séparation juridique de leurs activités, La Mayotte est devenue une mutuelle indépendante, même si ses liens demeurent très étroits avec la MNPLC. La propriété sur laquelle est bâti l'établissement a alors été dévolue à la jeune Mutuelle, de même que les propriétés annexes, comme le chalet de Notre-Dame de Bellecombe (Savoie).

 

            A l’instar de la majorité des mutuelles du spectacle et de la presse, les archives de la Mayotte n’ont fait l’objet d’aucun classement, ni inventaire. Une visite sur place nous a permis d’en inventorier une partie, en nous concentrant sur les archives historiques pouvant présenter un intérêt pour la recherche, à l’exclusion des archives comptables et administratives. Ces archives, consultables sur demande à la direction de la Mutuelle, se répartissent en deux ensembles distincts : dans les sous-sols de l'établissement, sont entreposées les archives administratives (personnel, salaires, factures, comptabilité, etc.), ainsi que les dossiers médicaux individuels des enfants hospitalisés depuis les origines du centre. Ces archives médicales ne sont pas communicables. On y trouve notamment un exemplaire de Tutti, publication trimestrielle composé et imprimée par les enfants de l'atelier d'imprimerie de La Mayotte (octobre-décembre 1960). Dans les bureaux du secrétariat de direction, se trouvent les archives historiques de l'établissement, ainsi que d'autres documents administratifs plus récents.