Des sources pour l'histoire
de la protection sociale
Spectacle, presse & médias
Charlotte Siney sous la direction de Patrick Eveno, Pascale Goetschel et Michel Dreyfus, en collaboration avec Elvina Fesneau, Eric Belouet, Sylvie Charlier.
Recherche
par catégories
Méthode par
focalisation
(Global>Détail)
Commencer
Moteur de
recherche
Méthode
assistée, par
mots-clés
Commencer

» Les centres d'archives publics » Les Archives municipales » Archives municipales » Contenu » Page #4

Recherche
par catégorie #3

Les Archives municipales

Fiche et inventaire OK < Revoir la présentation

Page n° 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60

Archives municipales

 

Alpes-maritimes

 

Archives municipales de Nice

 

Coordonnées :

Palais de Marbre

7, avenue de Fabron

6200 Nice
Tél. : 04 93 86 77 44
Fax : 04 93 97 13 55
Courriel : archives@ville-nice.fr.
Site Internet : http://www.ville-nice.fr/Culture/Les-Archives-Municipales

 

Ouverture :

Du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 18 h.

 

ARCHIVES PUBLIQUES

 

            Archives modernes

 

Série Q : Assistance et prévoyance

 

4 Q : Sociétés de secours mutuels

 

4 Q 2- Sociétés de secours mutuels (1860-1933).

 

Série R : Instruction publique, sciences, lettres et arts

 

3 R : Cinéma

 

3 R 20- Cinémas (1912-1942).

 

Demandes d'ouverture de salles, sécurité dans les salles de spectacles, problèmes sociaux (fermeture des salles, 1935), embauches, règlementation concernant les opérateurs (1936), statut de l'Union des artistes de Nice (1929) (27 p. imprimées), protestations contre la projection de Bel Ami (1942).

 

            Archives contemporaines (série W)

 

2 W 39- Syndicat des journalistes de Nice (1905-1942).

 

2 W 41- Chambre syndicale des maîtres-typographes, lithographes et parties similaires de Nice (1930-1975) ; Syndicat « Hollywood français », Syndicat des auteurs, compositeurs, artistes et techniciens du théâtre du cinéma parlant [sic.] (1934-1940) ; Syndicat des artistes du théâtre et du film de Nice (1933-1937).

 

2 W 42- Syndicat des journaux hebdomadaires des Alpes-Maritimes (1936).                           

 

2 W 43- Syndicat professionnel des industries du livre (1936).

 

2 W 44- Syndicat professionnel des artistes des chœurs et de la danse de la ville de Nice (1936-1940).

 

2 W 46- Syndicat national cinématographique des artistes et artistes de complément (1938).

 

2 W 51- Syndicat départemental de la presse périodique, économique et judiciaire (1949) ; Syndicat des artistes, artistes de complément et figurants des Alpes-Maritimes CGT-FO (1950) ; Syndicat indépendant des artistes des chœurs et danse de la ville de Nice CGT-FO (1947-1948).

 

8 W 231- Syndicat des employés de la presse et du livre CGT section Nice-Matin (1979) ; Syndicat national des journalistes CGT section Nice-Côte d'Azur-Corse (1978).

                              

Bibliothèque

 

Revue indépendante du Syndicat des journalistes et écrivains,44e année, n° 11, Marseille, 1955.

D IN 8 251

 

Les Travailleurs du livre de Nice et des Alpes-Maritimes, société de secours mutuel et caisse de retraite fondée le 1er février 1891 : Règlement intérieur, Nice, impr. et papeterie du Port, 1910, 38 p.     

13 C 361

 

Archives municipales d’Antibes

 

Coordonnées :

Mairie

12, rue du Général Andréossy

BP 2205

6604 Antibes cedex
Tél. : 04 92 90 54 10
Fax : 04 92 90 54 12
Courriel : Michelle.Froissard@ville-antibes.fr

 

Ouverture :

Du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 17 h 30.

 

ARCHIVES PUBLIQUES

 

            Archives modernes

 

Série F : Administration, économie sociale, statistiques

 

7 F : Travail et main d'œuvre

 

7 F 3- Syndicats (1914-1944) : statut de la Chambre syndicale des artistes, musiciens professionnels d’Antibes (1926).

 

Archives municipales de Cannes

 

Coordonnées :

Hôtel de ville

9, avenue Montrose

CS 30140

6406 Cannes Cedex
Tél. : 04 89 82 20 60
Fax : 04 92 99 16 19
Courriel : archives@ville-cannes.fr
Site Internet : http://archives.ville-cannes.fr

                                       

Archives contemporaines, service éducatif et animations :

Espace Calmette, 18 rue du Docteur Calmette
Tél. 04 89 82 20 70
Fax : 04 89 82 20 71

 

Ouverture :

Du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 17 h.

 

ARCHIVES PUBLIQUES

 

               Archives modernes

 

Série F : Administration, économie sociale, statistiques

 

7 F : Syndicats professionnels

 

7 F 27- Chambres syndicales, syndicats professionnels ouvriers ou patronaux de Cannes : ouvriers typographes (1892) : livrets de sociétaire, statuts, notes (1882-1912).

 

Série J : Police, hygiène publique et justice

 

5 J : Hygiène publique et salubrité ; demandes d'autorisation du bureau d'hygiène (ancêtres des permis de construire)

 

5 J 29- Villa la Louque[1],permis de Construire n° 32/13 (piscine, tennis de la villa La Louque) (1939).

 

Série Q : Assistance et prévoyance

 

5 Q : Sociétés de secours mutuels

 

5 Q 31- Amicale Robaudy (imprimerie) : statuts et règlement (1925).

 

Série R : Instruction publique, sciences, lettres et arts

 

3 R : Beaux-arts

 

3 R 8- Association syndicale cannoise des journalistes sportifs : subventions (1932-1934).

 

      Archives contemporaines

 

52 W 27- Concerts symphoniques : attestation de la Sécurité sociale pour spectacles occasionnels, indemnités (1969-1972).

 

65 W 70- Association amicale musicale et artistique de Cannes, demande de subvention : correspondance, coupure de presse (1989).

 

65 W 92- Association Maison des jeunes et de la culture Picaud, fonctionnement : demandes de subventions, statuts, charte pour l'avenir des jeunes, convention entre l'Association et la ville pour mise à disposition de la villa Saint-Honoré, projet d'extension de la villa, délibérations municipales, plans (4), travaux, commission auxiliaire de sécurité, comptes rendus des réunions du conseil d’administration, personnel, salaires et charges, correspondance avec les autorités supérieures, rapport sur la gestion, bilan, budget, notes, liste des responsables des jeunes et de la culture, manifestations, programmes, invitations, dépliants, journal de la MJC l'Oustau, animation musicale Rock sur la ville, rapport d'activité centre d'entraînement sportif voile, organigramme classe transplantée (1953-1993).

 

60 W 29- Troisième âge : villa Maurice Chevalier, maison de repos pour anciens auteurs compositeurs nécessiteux, gérée par le « Comité du Cœur », ou Association d'entraide des auteurs compositeurs de musique professionnels de la SACEM, pose d'une plaque, choix d'un médecin, inauguration : petite photo entrée villa, coupure de presse, notes, correspondance, liste.

 

ARCHIVES PRIVEES

 

2 S : Fonds de l'agence immobilière Andrau

 

2 S 751- Villa La Louque, avenue Maurice Chevalier, propriété de Maurice Chevalier : villa, mise en vente : descriptifs, correspondance, 2 plans, 12 photographies (jardin, piscine, façade) (1938-1941).

 

29 S : Fonds de la société fermière du Casino municipal de Cannes (1921-1977).

 

            Le Casino municipal de Cannes fut inauguré le 28 janvier 1907 après de nombreuses années de tractation. Bâtiment indispensable pour le rayonnement de Cannes, il répondait à l’attrait pour les jeux des gens fortunés venant en villégiature sur la côte. Le concessionnaire fut Henri Ruhl, puis M. Cornuché jusqu’en 1926, François André jusqu’en 1962, puis Lucien Barrière. Il fut d’abord ouvert pendant la saison d’hiver (de novembre à mai) puis toute l’année à partir des années 1960. Outre les jeux proposés, il comprenait un restaurant (les Ambassadeurs), un théâtre pouvant accueillir 1000 personnes, un vaste hall permettant l’accueil d’exposition et de congrès, un salon de lecture, un cercle, un bar. Dans le théâtre, étaient données des représentations théâtrales, des concerts symphoniques et des spectacles de danse. Le Casino possédait un orchestre philharmonique de 55 musiciens. Un night club fut installé dans la salle New Brummel après la Seconde Guerre mondiale. Un Polo Club fut par ailleurs aménagé à Mandelieu, ainsi qu’un parcours de golf à Mougins. La société fermière du Casino municipal était l’actionnaire le plus important. En 1946, le premier festival de Cannes se déroula dans le hall du Casino, mais il fut dès lors nécessaire de créer une salle de projection adaptée. Le Casino municipal fut démoli le 1er juillet 1979, afin de permettre la création d’un Palais des festivals et des congrès.

 

Fonds de 6, 30 mètres linéaires (32 articles), donné aux archives municipales de Cannes.

 

29 S 1- Société fermière du casino municipal, personnel : convention fixant les conditions de travail des catégories professionnelles du spectacle dans les casinos autorisés, minima des salaires garantis, consultation donnée au casino par M. Jacques Bouteron, docteur en droit (1936-1948).

 

29 S 2- Société fermière du casino municipal, travail et Sécurité sociale, extension de convention collective nationale de travail pour le personnel de la branche des jeux dans les casinos : correspondance, extraits des Journaux officiels, comptes rendus de réunion de la commission paritaire d'une convention collective nationale du travail pour le personnel des jeux, procès-verbal de la réunion de la commission mixte (1950-1957).

 

29 S 5- Société fermière du casino municipal, personnel, demandes d'emplois, appointements, réajustement des salaires, congés payés, accord entre les casinos et les syndicats, gratifications, aides : correspondance, listes, arrêté préfectoral, une photo (reproduction) des chasseurs du casino (1941-1959).

 

29 S 7- Société fermière du casino municipal, Syndicats des casinos autorisés de France, constitution d'une « Famille professionnelle de l'hôtellerie » : fiches de renseignements sur les employés, état du personnel (cadres, agents de maîtrises, employés) en service à la fermeture du casino municipal le 11 novembre 1942, renseignements statistiques confidentiels sollicités par le Syndicat des casinos autorisés de France, statuts, procès-verbaux des réunions, circulaire n° 64 sur l'assurance chômage (1943-1960).

 

29 S 8- Société fermière du casino municipal, Caisse des congés spectacles : circulaire, relevé des cachets réglés aux artistes de variétés, listes et montants des cotisations (1957-1963).

 

[1] Villa acquise par Maurice Chevalier, dans laquelle fut créée une éphémère maison de repos pour anciens auteurs compositeurs nécessiteux.

 

Archives municipales de Grasse

 

Coordonnées :

Hôtel de ville

Boulevard Antoine Maure

BP 12069

6131 Grasse Cedex
Tél. : 04 93 40 56 38
Fax : 04 93 36 95 49
Courriel : archives@ville-grasse.fr.

 

Ouverture :

Le lundi, mardi matin et jeudi sur rendez-vous ;

Le mardi de 14 h à 18 h, les mercredis et vendredis de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h et le samedi de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h.

 

ARCHIVES PUBLIQUES

 

            Archives modernes

 

Série F : Administration, économie sociale, statistiques

 

7 F : Syndicats professionnels

 

7 F 8- Syndicats professionnels : Syndicat des typo-lithographes de Grasse :

Déclaration du Syndicat des typo-lithographes de Grasse en 1900, siège social rue de la Délivrance comprenant 16 hommes, noms et adresse des membres du bureau.

 

Déclaration du Syndicat des ouvriers lithographes de l’arrondissement de Grasse en janvier 1912, siège social : mairie, adhérent à la Fédération lithographique et du papier.

 

Lettre du 15 décembre 1912 du Syndicat typo-lithographique au maire de Grasse : renouvellement de la 144e section de la Fédération française des travailleurs du livre pour 1912-1913.

 

Demande de subvention au maire pour 1913 :

 

Statuts du Syndicat des ouvriers lithographes et parties similaire des Alpes-Maritimes, 10e section Grasse fondé le 1er décembre 1911.

 

Lettre du Syndicat typo-lithographique de Grasse au maire, renouvellement du bureau : 144e section de la Fédération des travailleurs du livre pour 1911-1912 (14 novembre 1911).

 

Lettre du Syndicat typo-lithographique au maire : composition du bureau du Syndicat des travailleurs du livre de Grasse (8 février 1911).

 

Procès-verbal de la séance pour la constitution à Grasse d’un Syndicat des lithographes.

 

Syndicat typo-lithographique de Grasse, 5e groupe régional, 144e section de la Fédération française des travailleurs du livre, lettre au maire : renouvellement du bureau pour 1908 (22 janvier 1908).

 

Statuts de la Fédération française des travailleurs du livre, 1905.

 

Lettre : liste des membres de la 144e section (6 janvier 1907).

 

Lettre au maire : formation du bureau du Syndicat typo-lithographe (2 janvier 1907).

 

Statuts du Syndicat typo-lithographique de Grasse, 1904.

 

Lettre au maire, constitution du bureau du Syndicat typo-lithographique pour 1904 (10 janvier 1904).

 

Statuts du Syndicat typo-lithographique de Grasse suivi des statuts fédératifs, 1901.

 

Lettre au maire demandant l’autorisation de se réunir le 9 mai 1901 (8 mai 1901).

 

Lettre au maire : demande d’une subvention pour pouvoir assister au congrès de Limoges des 15, 16 et 17 août 1913 (2 août 1913).

 

Page n° 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60